B.O.A.D: un expert des marchés financiers aux commandes

Serge EKUE
Serge EKUE

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) tient son nouveau président. Il s’agit du béninois Serge Ekué, expert reconnu des marchés financiers internationaux. Il succède à Christian Adovelande dont le mandat arrivait à son terme. La cérémonie de passation de service, présidée par Sani Yaya, Ministre togolais de l’économie et des finances et Président du Conseil des ministres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA), a officiellement lieu au siège de l’Institution à Lomé (Togo) le vendredi 28 août 2020. Cette nomination intervient après avis favorable de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, sur proposition des plus Hautes Autorités Béninoises, conformément aux textes en vigueur au sein de l’Institution.
Le mandat de M. Ekué à la présidence de la BOAD est de six ans.

« L’Institution que vous avez contribué à développer continuera de prospérer avec l’ouverture d’un nouveau chapitre de son histoire conformément aux souhaits de nos pères fondateurs exprimés le 14 Novembre 1973 à Dakar» c’est en ces termes que le nouveau Président de la BOAD s’est adressé à son prédécesseur lors de la cérémonie de prise de fonction, comme pour affirmer qu’il s’inscrivait entièrement dans son sillage tout en ayant conscience qu’une nouvelle étape devait, désormais, être amorcée.
Serge Ekué aura en effet pour mission d’écrire une nouvelle page de l’institution de développement, dans un contexte international très particulier, marqué par la crise sanitaire mondiale et la raréfaction des ressources financières mais aussi les enjeux environnementaux et climatiques de la sous-région.

Une institution solide mais des défis importants à relever

La BOAD doit, en effet, faire face à de nombreux défis et ce n’est pas une gageure de le dire.  Certes, en 47 ans d’existence, elle a su démontrer sa capacité à « délivrer » en toutes circonstances, au point d’être considérée comme l’une des premières institutions communautaires de financement du développement en Afrique.
Pour cause, la banque sous-régionale totalise plus de 1200 projets financés dans les pays membres de l’UEMOA, pour 6 235 milliards de FCFA dont 73,5% soit 4 582 milliards de FCFA pour le secteur public et 26,5% soit 1 653 milliards de FCFA pour le secteur privé.
Ces différents concours ont permis de drainer dans la région, grâce aux cofinancements avec d’autres bailleurs de fonds, des ressources d’un montant total d’environ 14.000 milliards FCFA, soit un effet de levier de 2,3.
Une réussite à mettre, en premier chef, au crédit des équipes dirigeantes qui ont su par leur professionnalisme et leur clairvoyance, conserver la solidité des fondamentaux de la banque de développement, comme l’ont attesté de façon régulière les notes « Baa1 » de l’agence de notation de référence Moody’s Investor Service.
Des atouts sur lesquels le nouveau président devra certainement s’appuyer pour atteindre les objectifs assignés à la banque de développement.
Serge Ekué bénéficie d’un autre avantage non négligeable.
N’étant pas issu du sérail des institutions africaines, et ayant effectué l’essentiel de sa carrière en Europe (France, Angleterre) et en Asie (Hong Kong), il n’a pa subi de “formatage” et possède le recul nécessaire pour insuffler une nouvelle dynamique à la banque, aidé en cela par sa connaissance fine des marchés financiers internationaux.
Car, ne nous y trompons pas, mobiliser les ressources financières, où qu’elles se trouvent, pour financer le développement des Etats membres, devra être à l’avenir, une des principales missions de la BOAD. Et le nouveau président est un expert en la matière, comme l’atteste son parcours.

Financier de haut vol

Avant sa nomination, Serge Ekué occupait depuis Mai 2020 les fonctions de Conseiller Spécial du Président de la Banque Ouest Africaine de Développement avec pour principales missions essentielles la finalisation du Plan Stratégique 2021-2025 ainsi que la supervision de la stratégie de mobilisation des ressources financières de la Banque.
Auparavant, il dirigeait depuis 2016 les activités de Banque de Financement et d’Investissement de Natixis pour le Royaume Uni à Londres.
Il cumulait cette responsabilité avec celle des Solutions de Marchés pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA). Serge Ekué était par ailleurs responsable des Départements Afrique et Russie de Natixis. Il a également dirigé les Activités de Marchés de Natixis pour la zone Asie-Pacifique pendant près de six ans (2010-2016) avant d’assumer la Direction Générale de la banque basée à Hong-Kong.
C’est un financier de haut vol, qui cumule plus de vingt années d’expérience en Finance Internationale, Financements Structures et de Marchés pour avoir exercé ces larges responsabilités dans le monde entier.
Sur le plan académique, M. Ekué est détenteur de l’Exécutive MBA d’HEC Paris, du DESS Banques-Finances de Paris V, du diplôme de l’institut d’Études Politiques (IEP) de Bordeaux.
A.C. Diallo