Le Togo, 18ème pays africain actionnaire de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA)

Sani Yaya
Sani Yaya

Le Togo devient le 18ème pays africain à adhérer à l’ACA, avec une participation de 12,5 M d’USD, grâce à un prêt concessionnel octroyé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI). L’adhésion à l’ACA offre aux pays africains une capacité supplémentaire en matière d’assurance du commerce et des investissements et renforce la notation de risque de leurs dettes souveraines; une capacité adéquate dans le domaine de l’assurance est considérée comme un élément essentiel pour atténuer les effets économiques négatifs liés au COVID-19.

Le gouvernement du Togo a annoncé la conclusion de l’adhésion du pays à l’Agence pour l’Assurance du commerce en Afrique (ACA), devenant ainsi le 18ème actionnaire souverain africain. L’adhésion du Togo, soutenue par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), souligne l’importance du nombre de pays d’Afrique de l’Ouest récemment devenus membre de l’agence de garantie multilatérale de l’Afrique, le Ghana, le Niger et le Nigeria ayant tous conclu leur adhésion au cours des neuf derniers mois. Cette tendance devrait se poursuivre dans la mesure où de nombreux pays ont exprimé la volonté de pérenniser les flux d’investissement et de commerce sur le continent.
« Alors que nous nous préparons à gérer les dommages économiques dus au coronavirus, les gouvernements africains se concentrent sur l’atténuation des impacts à court et à long terme. La capacité d’assurance est un aspect majeur dans notre capacité à redresser la situation et à faire en sorte que les projets fondamentaux bénéficient des financements et garanties nécessaires. Nous considérons l’adhésion à l’ACA comme un élément nécessaire à notre capacité à soutenir l’économie et à surmonter cette crise », a déclaré l’honorable Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances.
Parallèlement à la finalisation de la prise de participation du pays, l’ACA a soutenu le Togo dans l’obtention d’un prêt quasi-concessionnel sur 10 ans destiné à restructurer et refinancer une partie de sa dette publique court terme et onéreuse. Le Togo a pu intégrer dans la restructuration de la dette, le solide crédit d’ATI qui a permis au Togo de baisser son taux d’emprunt à un chiffre.
Tenant compte du rôle important que l’ACA joue dans la croissance économique de la région, la BEI a octroyé un prêt concessionnel de 12,5 M d’USD alloué à la participation du Togo dans l’ACA. Le financement global de 37,5 M d’USD finalisé par la BEI en 2019 couvre les participations du Niger, du Togo et du Cameroun. L’adhésion du Cameroun devrait être annoncée prochainement et des financements supplémentaires pourraient être accordés à d’autres pays en 2020.
D.G