LES INDUSTRIES EXTRACTIVES EN AFRIQUE FACE AUX NOUVEAUX ENJEUX – Herbert Smith Freehills Paris – 25 mars 2020

Conférence 25 mars 2020
Conférence 25 mars 2020

Le trait commun à toutes les activités extractives est que la ressource exploitée n’est pas renouvelable, du moins à l’échelle des générations humaines. Sur le plan de la durabilité, l’objectif de l’exploitation des ressources non renouvelables n’est pas l’extraction en elle-même mais la transformation d’un capital naturel en d’autres formes de capital (humain, financier, et manufacturé) et en moyens d’existence plus durables. Les leçons de l’expérience de nombreux pays qui avaient, a priori, le potentiel de s’appuyer sur leurs ressources minérales abondantes pour stimuler un développement plus diversifié et durable sont décevantes. L’abondance de ressources ne se traduit automatiquement en prospérité économique. Une question revient régulièrement dans l’évaluation du rôle des industries extractives dans les processus de développement : faut-il voir dans les richesses minières une « bénédiction » ou une « malédiction » ? Les avis sont partagés quant à savoir si les pays en développement tirent avantage de leurs richesses minières ou en sont les victimes.

Logiquement, la richesse en ressources naturelles et leur exploitation avisée devraient pouvoir servir de base à la croissance économique, la réduction de la pauvreté et le développement durable mais, paradoxalement, certains pays riches en ressources demeurent parmi les plus pauvres et présentent les niveaux de pauvreté, de corruption et de conflit les plus élevés.

La conférence du 25 mars 2020 devra démontrer en quoi la bonne gouvernance, la solidité des institutions, l’efficacité des cadres réglementaires, la rigueur des mesures environnementales et sociales et la protection des droits (y compris les droits coutumiers) sont indispensables pour mettre le potentiel économique issu de l’industrie extractive au service de la croissance et assurer une répartition plus équitable des bénéfices.

Participation gratuite mais inscription obligatoire (Places limitées) au :

https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-industries-extractives-en-afrique-face-aux-nouveaux-enjeux-97971201501