Oragroup réussit son introduction à la BRVM

Binta Ndoye Touré
Binta Ndoye Touré

Le Groupe bancaire dirigé par Binta Ndoye Touré a réussi sa première cotation à la BRVM. Cette introduction, présentée comme la plus importante depuis la création de la BRVM en 1998, intervient après le succès de l’offre publique de vente souscrite à 100%, du 29 octobre au 22 novembre 2018. Cette offre publique de vente comprenait l’émission de 6 097 561 nouvelles actions, par augmentation de capital, et la cession de 7 785 445 actions existantes sur le marché secondaire, au prix de 4 100 francs CFA l’action, soit une levée sur le marché financier régional de 56,92 milliards de francs CFA (86 millions d’euros).

A présent, 20 % du capital d’Oragroup est coté en Bourse (capital flottant).
Les autres actionnaires actuels du Groupe conservent 80 % du capital, dont l’investisseur panafricain Emerging Capital Partners (ECP) qui reste l’actionnaire de référence avec plus de 50 % des parts.

«ECP et Oragroup apportent aujourd’hui la démonstration que la finance africaine se développe, qu’elle est au service du financement de nos économies et que nous assistons à l’émergence d’un authentique africapitalisme, capable d’intensifier et d’accélérer la marche vers la croissance du continent, et sa transformation profonde et durable au bénéfice des populations. La stratégie d’ECP est de créer de la valeur dans chacun de ses investissements en portant toutes les activités de l’entreprise aux standards internationaux pour faire émerger des champions régionaux accompagnés sur la durée », a déclaré Vincent Le Guennou, Président du Conseil d’Administration d’Oragroup et Co-CEO d’Emerging Capital Partners.

Quand à Binta Ndoye Touré, Directrice Générale d’Oragroup, elle s’est félicitée de cette introduction en Bourse qui constitue, selon elle, à la fois l’aboutissement d’un travail effectué depuis 10 ans mais aussi et surtout une incitation à poursuivre dans la même voie.

« La confiance du marché confirme la solidité de notre modèle et le potentiel de croissance de notre Groupe. Oragroup entend utiliser ces nouvelles marges de manœuvre pour investir dans l’extension de son réseau et des services à la clientèle, essentiellement les particuliers et les PME » a t-elle déclaré.

Rappelons qu’à fin 2017, Oragroup affichait un total de bilan à 1 794 milliards de francs CFA (2,72 milliards d’euros), soit une croissance de 45 % depuis 2014.

A.T