Les défis d’Alioune NDIAYE, CEO d’ORANGE Middle East Africa

Alioune NDIAYE
Alioune NDIAYE

Rigoureux et méthodique, ce sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent, lorsque l’on évoque le management d’Alioune NDIAYE à la tête des filiales du groupe Orange au Mali et au Sénégal. En le nommant CEO d’Orange Middle East Africa, Stéphane RICHARD, le PDG d’ORANGE, a confié à ce manager atypique, une mission pour laquelle il semble le mieux qualifié, si l’on en croit son expérience, ses capacités intellectuelles et techniques. Retour sur le parcours et les défis que cet homme discret mais efficace aura à relever.

Du renouvellement de l’équipe dirigeante de l’opérateur Télécoms ORANGE, voulu de longue date par Stéphane Richard le PDG, on retiendra surtout la nomination du sénégalais Alioune NDIAYE au poste hautement stratégique de CEO de Orange Middle East & Africa (OMEA) l’entité en charge de développer les activités de l’opérateur au moyen orient et sur le continent africain. L’homme n’est pas connu pour être prolixe en verbe mais son parcours et ses œuvres parlent pour lui.

Une expertise africaine

Diplômé de Télécom École de Management en 1985, Alioune NDIAYE force le respect de ses collaborateurs et l’admiration de sa hiérarchie. Il bénéficie de la confiance de Bruno METTLING, Président d’OMEA, qui ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur ses qualités managériales. Suivant l’adage selon lequel, un dirigeant doit faire confiance à son entourage, il lui délègue des responsabilités mais en assume la totalité. Alioune NDIAYE pour sa part, a su tout au long de sa carrière, s’entourer de personnes compétentes dans leur domaine d’activité, “c’est une règle absolument essentielle de sa façon de diriger” confirme un cadre d’Orange Mali. Il est vrai que sa longue expérience dans le secteur des Télécoms et son expertise du terrain africain lui seront sans doute d’une grande utilité pour la réussite de sa nouvelle mission. Alioune NDIAYE devra en effet, en plus de maintenir la dynamique enclenchée par Orange en Afrique, développer les activités de l’opérateur au Moyen Orient.

Nouveau challenge

Lors de sa nomination à la tête de la filiale malienne d’ORANGE, Alioune NDIAYE savait qu’il n’aura pas la tâche facile. Mais il s’est bien affranchi des obstacles avec calme et détermination. De la circonspection des membres du personnel le jour de son arrivée, aux tensions avec le syndicat, en passant par les relations plus que tendues avec quelques partenaires locaux et aux inquiétudes nées du changement de nom de l’opérateur de IKATEL à Orange Mali, il a réussi à chaque foi, à relever les défis. Saura t-il avec le même pragmatisme et la même rigueur dans l’effort, réussir le nouveau challenge qui s’offre à lui ? Tout porte à le croire.

A.T